Rifiphytothérapisme est mon mémoire d'étude en DSAA - design de service public. Dans ce mémoire il est question de la phytothérapie (le soin par les plantes), de la contribution du design à travers le care (le "prendre soin") puis de la gestion des émotions par le design.

Clicker sur la couverture pour consulter le mémoire ;-)

 Y a quoi au menu ? 

1/5

1/11

Redessine ton Mood détermine l’humeur d’une personne après avoir consommé du CBD (molécule du chanvre), l’objectif est le même : retranscrire par des mots et des couleurs l’humeur (le mood de la personne) afin de pouvoir réaliser un répertoire d’humeurs colorées et de réutiliser ces couleurs pour d’autres usages déjà énoncés.

Dessine ton mood est un recueil qui intègre le ressenti d’un individu après avoir utilisé une plante médicinale à des fins de bien-être et pour sa santé. Il s’agit de répertorier par un choix de couleurs et de mots, son mood (humeur en anglais) après avoir utilisé de l’ortie par infusion.

Les couleurs influencent la perception que nous avons de notre environnement, de nos états d’esprit, de nos sentiments. 

Elles déclenchent en nous les sentiments les plus divers et influencent nos comportements personnels, elles seront perçues comme une force ou à l’inverse comme une fragilité.

1/4

1/8

J’ai mis en place 1 support graphique concentré en 3 parties (calendrier/poster/notices) autour des 4 plantes déjà choisies pour permettre à tous de mieux les apprendre et les comprendre sur les effets thérapeutiques qu’elles procurent. Avec ce calendrier des plantes, Il s’agit également de se familiariser avec les différentes saisons pour ainsi connaître le moment où l'on plante telle plante, de la floraison et de la récolte, etc.

La situation sanitaire ne nous a pas permis de voir plusieurs acteurs du territoire et donc pour pallier ce frein, j’ai réalisé un petit questionnaire sur mon projet d’étude. Le but était de saisir le rapport des habitants concernant les plantes et savoir comment je pouvais améliorer ou modifier mes 4 objets d’identification. Il suffit simplement de prendre en photo le qr code pour être amené sur le questionnaire.

1/6

1/5

J’ai conçu 4 premiers objets prototypes pour 4 plantes, afin que ces objets puissent donner aux habitants une façon de mieux les voir, connaître les informations vis-à-vis de leurs vertus, comment les récolter (en respectant la saison) et comment les utiliser à des fins thérapeutiques.

Les outils d’identifications de plantes que je conçois font écho à la façon dont nous percevons les émotions, quelles couleurs applique-t-on à telles émotions, formes, températures, etc, en bref des sensations et des éléments qui convoquent l’esprit. 

L’utilisation de ces couleurs est également une façon permettant de mieux percevoir la plante dans un contexte qui pourrait la rendre invisible. Elles seront pensées en fonction des saisons afin d’être mieux vues, par exemple en hiver, les tons colorés sont rompus, ils sont désaturés en raison d’une lumière faible.

1/5

1/4

Septembre 2020 : déambulation de territoire sur le repérage de plantes en milieu urbain avec des botanistes de l’Institut botanique de Strasbourg. Il s’agissait de fabriquer des outils permettant de mieux identifier les plantes. Pour ma part, j’ai travaillé sur la sajine couchée, une plante très minuscule qui a besoin d’être reconnue et d’être mieux vue d’où l’intégration d’une loupe et de couleurs saturées que j’ai incorporées dans mon dispositif. En expérimentant la couleur, j’ai par la suite ajouté des couleurs non naturalistes afin que cet objet soit suffisamment visible dans un environnement qui serait susceptible de le rendre invisible.